Celui-ci est vraiment le prophète (Jean 7:40)

« Ces gens, à la vue du miracle que Jésus avait fait, disaient : vraiment c'est lui le prophète qui vient dans le monde. »
(Jean 6:14)

Les Ecritures rendent témoignage à Jésus qu'Il est le prophète qui avait été promis à Israël :

« Moïse a dit : le Seigneur votre Dieu vous suscitera d'entre vos frères un prophète comme moi ; vous l'écouterez en tout ce qu'il vous dira. » (Actes 3:22)

Jésus est le Prophète par excellence.

« Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu nous a parlé par le Fils en ces jours qui sont les derniers. Il l'a établi héritier de toutes choses, et c'est par lui qu'il a fait les mondes. » (Hébreux 1:1-2)

On ne peut connaître Dieu que par Jésus, proclame l'Évangile. Toutefois, selon l'Église Catholique, le Dieu de Jésus-Christ serait, semble-t-il, connu aussi dans d'autres religions.

Voici, en effet, ce qu'on peut lire dans le Catéchisme de l'Église Catholique (Art. n°841) à propos de l'Islam :

« Le dessein du salut enveloppe également ceux qui reconnaissent le Créateur, en tout premier lieu les musulmans qui professent la foi d'Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, juge les hommes au dernier jour ».

Les docteurs catholiques reconnaissent en Allah, adoré par les musulmans, le Dieu unique révélé par Jésus-Christ. Mais, le Dieu véritable que nous connaissons par la Bible est-il vraiment le même que celui dont parle le Coran ?
Le Psaume 147, aux versets 19 et 20, rappelle ceci :

« Il révèle ses paroles à Jacob, ses prescriptions et ses ordonnances à Israël ;
Il n'a pas agi de même pour toutes les nations ;
Elles ne connaissent pas ses ordonnances. »

Il est donc certain que le peuple d'Israël est le seul peuple au monde à qui Dieu a confié sa Parole. Et c'est au sein de cette nation que le Fils de Dieu, Parole incarnée, est venu annoncer la Bonne Nouvelle au monde et accomplir son Oeuvre rédemptrice.

Non, le Dieu véritable n'est pas connu des autres religions, même de l'Islam qui fait, il est vrai, référence à la Bible dans le Coran. En réalité, l'existence même du Coran, en temps que livre "inspiré" par Dieu, ainsi que son contenu, éclipsent la Révélation biblique. Le Coran dit, en effet :

« C'est lui (Allah), qui a envoyé son Apôtre (Mahomet), avec la direction de la Religion de la Vérité (l'Islam), pour la placer au-dessus de toute religion. » (Sourate 61:9)

Non, Allah dans le Coran n'est pas l'Eternel de la Bible.

Non, l'Islam ne peut se placer au-dessus des Juifs et des chrétiens.

L'Islam et le Coran n'ont en fait qu'un seul but : nier la divinité de Jésus, son sacrifice à la croix et son rôle rédempteur auprès des hommes. La profession de foi du musulman l'expose clairement :

« Il n'y a de dieu qu'Allah, et Mahomet est son prophète ».

Ici, Mahomet prend bien la place de Jésus-Christ, Prophète et Fils du Dieu vivant. C'est pourquoi, la main tendue de l'Église Catholique vers l'Islam, comme vers les autres religions, ne peut être que trahison de l'Évangile. Le commandement de Jésus : « tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Matthieu 22:39) invite, certes, tout chrétien à respecter les musulmans, mais ne doit nullement l'engager sur la voie de la confusion ou du syncrétisme. Entre l'esprit belliqueux des Croisades et les alliances religieuses blasphématoires, il y a un juste milieu à trouver.

Nous ne pouvons pas oublier non plus qu'une triomphale mosquée s'élève actuellement sur l'emplacement sacré du temple à Jérusalem. Autour de sa coupole sont écrits des versets du Coran exaltant l'unicité d'Allah et réfutant la divinité de Jésus-Christ. Il y a là plus qu'un symbole !

www.bible-only.org

 


mesure d'audience